Initiation

Histoire de l’art

Art moderne

Paul Cézanne, La montage sainte-victoire vue des Lauves, 1902-1906

Paul Cézanne, La montage sainte-victoire vue des Lauves, 1902-1906

L'art moderne se différencie par sa volonté d'autonomie et dans la naissance de la critique d'art. En effet, au même moment, l'art devient sujet d'écriture : la critique est souvent un discours engagé sur l'œuvre. Goethe et Matisse écrivent sur la couleur. De nombreux artistes publient des textes ou des manifestes (dadaïsme, futurisme, surréalisme, etc.).

L'apparition de la photographie exerce une influence sur de nombreux artistes du XIXe siècle, puis du XXe siècle, depuis Degas jusqu'à Picasso, Matisse, Miró, et bien d'autres qui deviendront les figures éminentes de l'art moderne. De ce fait, les artistes se revendiquant de l'art moderne s'exprimeront à travers une multiplicité de médiums : dessin, peinture et sculpture, en premier chef, mais aussi photographie, cinéma, céramique, architecture, arts décoratifs ou arts de la scène. Ainsi, Picasso s'intéresse à tout ce qui relève des arts visuels ; Dalí fait du cinéma avec Luis Buñuel et transpose en sculptures certains de ses thèmes picturaux ; Le Corbusier est également peintre ; Brassaï photographie, mais aussi dessine, etc.

La notion d'« art moderne » se définit à la fois par le style et le choix des sujets. Elle caractérise en propre l'art de la première moitié du XXe — 1905 est l'année du scandale des Fauves au Salon d'automne —, mais c'est entre 1950 et 1960 que le terme même de « moderne » prend tout son sens et est employé pour cerner une période. La notion de modernité envahit l'art et les institutions au XXe siècle, mais elle émerge vers 1850 pour désigner les grands changements survenus au XIXe siècle provenant des révolutions techniques et industrielles.

La « modernité » est un mode de pensée, de vie et de création qui se veut résolument nouveau, fondé sur le changement et en réaction (comme c'est toujours le cas lors d'évolutions majeures) aux temps qui l'ont précédé.

Tous les articles sur la période Art moderne

Wassily Kandinsky, Almanach "Der Blaue Reiter", 1912

L’Expressionnisme allemand, du groupe d’artistes de Die Brucke (Le Pont) de 1905 à 1913,  à celui de Der Blaue Reiter (Le Cavalier Bleu) de 1911 à 1914, une avant-garde fondatrice de la modernité.

Le Corbusier, maquette Plan Voisin pour Paris, 1925

Présentation des thèmes principaux développés dans son œuvre par le célèbre architecte urbaniste.

Date : 
Vendredi 28 Septembre 2012 - Dimanche 30 Décembre 2012

Compositeur américain, John Cage est à la fois écrivain, philosophe et artiste.
Il a été au coeur de l'avant-garde américaine et a eu une influence décisive sur la musique contemporaine.

L’Avenue Henri Barbusse et les Gratte-Ciel vus depuis l’Hôtel de Ville de Villeurbanne. 1934.  Fonds Jules Sylvestre
Visite commentée du patrimoine architectural villeurbannais
Erich Heckel, gravure pour l'affiche de la première exposition Die Brücke à la galerie Arnold, Dresde, 1910
Du groupe d’artistes de Die Brucke (Le Pont) de 1905 à 1913, à celui de Der Blaue Reiter (Le Cavalier Bleu) de 1911 à 1914, une avant-garde fondatrice de la modernité

Avec l’expressionnisme allemand l’expression de la sensibilité de l’artiste devient le sujet principal de l’œuvre. Der Blaue Reiter apportera une autre révolution dans l’art, avec les débuts de l’abstraction, qu’initie notamment l’artiste Vassily Kandinsky.

Edvard Munch, Le Cri, 1893
Un tableau majeur dans l’histoire de l’art, précurseur de la modernité

Étude de cette célèbre peinture de Munch (dont il existe de multiples versions), qui exprime l’angoisse existentielle de l’homme face à la nature, et donne le primat à la subjectivité de l’artiste. Contexte et postérité de cette œuvre aux XXème et XXIème siècles.

Couverture de L‘Esprit Nouveau, Revue internationale illustrée de l’activité contemporaine
Aperçu des thèmes principaux développés dans son œuvre par le célèbre architecte urbaniste

A travers la revue L’Esprit Nouveau, fondée en 1920 par Le Corbusier et le peintre Amédée Ozenfant, une lecture de l’architecture moderne selon Le Corbusier.